Sur notre site vous aurez


Les stratégies les plus connues aux échecs

Les stratégies les plus connues aux échecs

Les meilleures stratégies pour remporter chaque partie d’échecs

Les échecs sont d’abord et avant tout un jeu de tactique et de stratégie. La tactique, c’est ce que vous faites quand vous devez agir alors que la stratégie, c’est ce que vous faites quand l’action n’est pas encore urgente. Tout se joue donc sur l’anticipation et sur des techniques d’attaque et de défense bien ficelées. A chaque étape du jeu, certaines stratégies sont cruciales pour prendre le dessus et garder les pièces du camp adverse en position de faiblesse. En voici quelques-unes.

Les stratégies utiles lors du développement ou du début

A l’ouverture, votre objectif doit être de développer vos pièces le plus vite possible. Assurez-vous également de roquer le plus rapidement possible. La sécurité de votre roi doit être votre priorité à l’ouverture de la partie. Gardez à l’esprit qu’il est préférable d’effectuer le petit roque que d’effectuer le grand roque, car seulement deux pièces devront bougées. En même temps que vous effectuez votre roque, essayez d’empêcher votre adversaire de roquer. Vous pouvez le faire en contrôlant l’une des cases situées sur le passage du roi.

Dès que l’un des joueurs connecte ses tous, l’ouverture est achevée. Ne bougez pas deux fois une même pièce. Limitez au maximum le déplacement de vos pions. Ne faites pas de déplacements inutiles. C’est une perte de temps qui ne vous rendra pas service, car celui des joueurs qui parvient à finir de développer  ses pièces le premier est celui qui a l’initiative.

Faites donc en sorte de bien positionner vos pièces en un seul mouvement par pièce. Un déplacement de pion ne vous rendra service que s’il vous sert à occuper le centre de l’échiquier ou à ouvrir des diagonales pour laisser le Fou ou la Dame jouer.

Veillez à placer la dame derrière une ligne de pions de votre camp, car bien qu’elle soit la plus puissante, elle n’est pas moins vulnérable aux attaques répétées. Idéalement, vous la placerez sur la seconde rangée pour que vos tours puissent être plus actives.

N’oubliez pas non plus que les cavaliers ne sont pas aussi mobiles que le sont les fous et que pour cela, ils mettent plus de temps à atteindre le camp adverse. Pour cela, développez les cavaliers avant les fous, sans oublier que ces derniers contrôlent plus de cases. Les tours doivent être les dernières pièces que vous développerez. Idéalement, vous les placerez sur les cases e1 (ou e8), d1 (ou d8) et c1 (ou c8).

Les stratégies utiles dès le milieu de la partie d’échecs

Dès que la phase de développement est terminée, le jeu proprement dit commence. Pour gagner la partie, vous devez recourir à trois stratégies que vous devez garder à l’esprit dès l’ouverture du jeu. Pour commencer, vous devez protéger votre roi à tout prix. Ensuite, trouvez le moyen de capturer les pièces qui protège le roi du camp adverse. Attaquez enfin ce dernier et mettez-le en échec. Voici quelques tactiques pour y parvenir.

Contrôlez le plus de territoire possible

Après le développement, votre objectif suivant doit être de contrôler le plus de territoire possible, car l’avantage spatial confère une meilleure mobilité des pièces. Avancez donc vos pions pour occuper du territoire et limiter la position adverse. Améliorez aussi leur position au fur et à mesure que la partie progresse afin qu’elles coopèrent mieux avec les autres pièces de votre camp et fassent davantage pression sur l’ennemi.

N’oubliez cependant pas que plus vous avancerez vos pions, moins vous pourrez les défendre. De plus, cela pourrait créer une faiblesse au niveau des cases adjacentes, car votre adversaire pourrait les occuper. Pensez donc à faire en sorte que chacun de vos pions doit être défendu par d’autres pièces.

Occupez le centre de l’échiquier

Gardez vos pièces le plus près possible du centre de l’échiquier, c'est-à-dire l’espace comprenant les cases e4, e5, d4 et d5. Là, les pièces peuvent contrôler plus de cases qu’ailleurs. En plaçant votre cavalier au centre par exemple, il peut contrôler jusqu’à 8 cases, alors qu’il ne peut en contrôler que deux s’il est placé au bord de l’échiquier. C’est d’ailleurs pour cela que l’on dit qu’un cavalier au bord est un cavalier mort.

Ainsi, dès que vous voulez prendre une pièce adverse, bougez préférentiellement un pion qui, après la prise, sera le plus près possible du centre. Un pion central vous rendra plus service qu’un pion latéral. C’est le centre que vous devez contrôler avant de lancer toute attaque, car plus votre centre est puissant, plus vos attaques réussiront. Si votre adversaire lance une attaque par un côté, contre-attaquez au centre

Gardez un œil sur la structure de vos pions

La structure de vos pions est cruciale pour l’efficacité de l’ensemble de vos pièces. Evitez donc de créer des pions faibles (des pions isolés, des pions arriérés,  des pions pendants, des îlots de pions, etc.) car un pion faible le reste éternellement. Et si vous décelez de telles faiblesses dans la structure de pions de votre adversaire, profitez-en.

Dès que l’opportunité se présente, placez vos tours sur les 7ième et 8ième rangées et doublez celle de la 7ième rangée. Votre adversaire sera placé dans une position de passivité extrême. Ouvrez aussi les diagonales, les colonnes et les rangées afin de laisser vos pièces attaquantes pénétrer le camp de l’ennemi. Ciblez et neutralisez les principales pièces défensives de l’ennemi. Et après chaque attaque, réorganisez la structure de vos pièces pour protéger les éventuels points faibles créés par l’attaque précédente.

Sauf si cela est vraiment nécessaire, évitez les échanges de pièces lors des attaques, au risque d’affaiblir votre attaque et de renforcer la défense adverse.

Continuez le jeu en essayant de contrôler le centre et en vous assurant que votre roi est protégé contre l’échec. Evitez d’attaquer prématurément et ne laissez pas des pièces de faible valeur capturer vos pièces de grande valeur.

Renforcez votre attaque vers la fin de la partie

Vers la fin de la partie, vous remarquerez qu’il vous reste très peu de pions et de pièces sur l’échiquier. Vous devez donc faire sortir le roi de sa base et rendez-le actif, car en ce moment, il est plus dangereux et rendra votre attaque plus agressive. Compte tenu de sa mobilité réduite, centralisez-le le plus rapidement possible et assurez-vous qu’il est protégé par une tour.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

SERVICE CLIENT 24/7
PAIEMENTS SÉCURISÉS
LIVRAISON GRATUITE
SATISFAIT OU REMBOURSÉ