Sur notre site vous aurez


Backgammon


Les règles importantes pour jouer au backgammon

Le backgammon est un jeu de course qui oppose 2 adversaires, chacun essayant de sortir l’ensemble de ses 15 pions avant ceux de l’autre. C’est un jeu intergénérationnel qui oblige à recourir à la fois à la prudence et à la prise de risque. Chaque joueur doit avancer ses pions le plus rapidement possible. Il doit, au même moment, s’arranger pour empêcher les pions de son adversaire de progresser. C’est un jeu de réflexion et de stratégie assez intense, passionnant et qui est surtout à la portée d’un public de tous les âges. Il exige de la concentration et un esprit logique bien aiguisé. Si vous êtes intéressé par ce jeu, nous vous disons l’essentiel à savoir, les règles relatives aux déplacements, aux coups autorisés, aux gains d’une partie, etc.

 

Le backgammon, un jeu de stratégie et de réflexion

 

Pour jouer au backgammon vous avez besoin de vous procurer un set de jeu personnel. C’est toujours plus fun d’avoir sa propre mallette de jeu que d’en emprunter une. Que vous soyez débutant ou pas, avoir votre propre jeu vous permet de vous entraîner de façon répétée et plus facilement afin de raffiner votre style de jeu, d’accroître votre agilité et vos stratégies. Sur le marché, il existe plusieurs types et tailles de backgammon. Tout dépendra de vos préférences. Pour les personnes les plus passionnées par le divertissement, vous pouvez vous offrir des coffrets contenant à la fois le jeu de backgammon et le jeu d’échecs. Intéressant, n’est-ce pas ? Associer les échecs au backgammon vous permettra de développer une intelligence transversale et une capacité unique à synthétiser les stratégies de part et d’autre. N’hésitez donc pas. D’ailleurs, avec le jeu d’échecs, le jeu de backgammon fait partie des jeux de société les plus vieux au monde. Même si ce dernier repose en partie sur un coup de chance, compte tenu du facteur « lancer de dés », ces deux jeux ont plusieurs points en commun. De nombreux modèles sont disponibles si vous avez des préférences particulières. Il existe par exemple des backgammons pliants et des modèles rectangulaires. Dans certains cas, les pièces sont spécialement travaillées pour dégager une esthétique imparable. La qualité du bois ou du cuir utilisé pour la confection du jeu détermine aussi sa beauté. Pour certains modèles même, les plateaux sont fabriqués en tissus, pour faciliter la mobilité pour les voyageurs par exemple. D’autres critères tels que le design, la qualité de la table et de son revêtement, les dimensions du jeu, etc. peuvent aussi conditionner le choix.

 

Les bases à connaître au jeu du backgammon ?

 

Le jeu se joue sur un tablier (appelé plateau ou board) constitué de 24 triangles étroits de couleur alternée appelées, flèches, points ou cases. Ces flèches sont groupées en 4 compartiments de 6 triangles appelés « jans », chaque joueur ayant 2 jans devant lui. Chaque joueur a donc devant lui un plateau intérieur et un plateau extérieur. Les quatre jans sont séparés par une barre qui est une sorte de cloison et chaque joueur a son jan intérieur à sa droite. Pour jouer au jeu de backgammon, les joueurs ont besoin de trente pions de deux différentes couleurs (c'est-à-dire quinze pions de chaque couleur) et deux paires de dés. Ils doivent disposer les pions de sorte qu’il y ait : 2 pions sur le 24e triangle ; 3 pions sur le 8e triangle ; 5 pions sur le 13e triangle ; 5 pions sur le 6e Au backgammon, les pions avancent toujours selon le sens d’un U visible sur le dessin. Et le mot « avancement » veut dire que l’on déplace les pions du jeu adversaire interne vers le jeu adversaire extérieur puis vers votre jeu extérieur et enfin vers votre jeu interne.

 

Comment manœuvrer les pions au backgammon ?

 

Tout déplacement commence par un lancer de dés. C’est le lancement de dés qui donne le nombre de points sur lequel le déplacement suivant se fera. Le lancer de dés s’effectue grâce à un cornet qu’il faut secouer au moins 3 fois. Celui qui obtient le chiffre le plus élevé joue le premier. Si le dé affiche le même chiffre pour les deux joueurs, le lancer de dé doit reprendre. Chaque lancer se fait toujours dans le compartiment de droite grâce au cornet. Le joueur qui a procédé au lancer doit attendre que les dés se stabilisent afin de lire qui s’affiche. Si les faces supérieures des dés affichent 6 et 3, le joueur doit déplacer ses pions de ce nombre. En d’autres termes, il doit déplacer un pion de 6 cases et un autre pion de 3 cases. Il peut aussi avancer le même pion deux fois, c'est-à-dire de 6 cases puis de 3 cases ou de 3 cases puis de 6 cases. Trois possibilités s’offrent alors au joueur : Il peut avancer son pion dans le jeu interne de son adversaire ; Il peut avancer son pion de chez l’adversaire de 4 triangles et un autre pion du même endroit de 3 triangles ; Il peut déplacer un pion de son jeu extérieur de 4 triangles et un autre de ses pions de 3 trois triangles d’un autre endroit. L’enjeu est fixé grâce au videau, un dé spécial sur les faces desquelles sont inscrits les numéros 2, 4, 16, 32 et 64. Si, au cours d’une partie, un joueur pense qu’il a l’avantage, il peut demander que l’enjeu soit doublé. Son adversaire est tenu d’accepter, sinon on considère qu’il a perdu la partie.

Les règles importantes au jeu de backgammon

 

Un joueur qui obtient au lancer un même chiffre sur les deux dés fera avancer chaque pion deux fois du chiffre affiché. Si le résultat est 6-6 par exemple, le joueur devra avancer son premier pion de 6 cases, puis de 6 cases puis un autre pion ou le même de 6 cases puis de 6 cases. On parlera de « double six », ce qui revient à 4 déplacements de 6. Tant qu’il est possible de jouer les deux dés, les joueurs ne peuvent s’abstenir de faire les déplacements. Il ne peut pas non plus se mettre en situation de ne pas jouer l’un des dés. Cependant, s’il ne peut vraiment jouer qu’un seul des dés, il doit jouer le nombre le plus fort. Il ne pourra jouer le nombre le plus faible que s’il ne lui est pas possible de jouer l’autre nombre. Mais s’il ne lui est possible de jouer aucun des dés, le joueur doit passer son tour. Pendant leur déplacement, vous avez la possibilité de déposer votre pion sur une case libre ou occupée par des pions amis. Il peut également être posé sur une case occupée par un pion ennemi et on parlera alors « blot ». Ce blot sera alors déclaré « battu » ou « frappé » et sera par conséquent posé sur la barre du côté de l’autre joueur. Tant qu’un joueur a encore un pion sur la barre, il ne peut effectuer aucun déplacement sur le tablier. Et quand un pion est sur la barre, il doit revenir sur le tableau par le jan intérieur de l’adversaire. Pour cela, dès que le jeu commence, faites en sorte de toujours placer au minimum deux pions sur chaque flèche. Vous aurez ainsi moins de mal à déplacer vos pions alors que votre concurrent ne pourra que difficilement se déplacer. Et c’est cela tout l’objectif du jeu. Avancer tout en empêchant l’adversaire de progresser. Il est interdit de poser un pion sur une case où se trouvent déjà deux ou plus de deux pions du camp adverse. Le principe est qu’une case ne doit pas être occupée de façon simultanée par des pions provenant des deux camps. Autrement dit, deux ou plus de deux pions posés sur un triangle permettent de fermer la porte à l’adversaire.

Les manières de gagner au jeu de backgammon

 

Pour qu’un joueur gagne une partie de backgammon, il doit avoir retiré tous ses pions le premier. S’il y a une manière de gagner, il y a trois différentes manières de perdre une partie. Si un joueur réussit à sortir un au moins de ses pions avant que son adversaire sorte tous les siens, on dira qu’il a perdu de manière ordinaire. Le deuxième type de perte est une perte de Gammon. Une perte de Gammon équivaut au double d’une perte ordinaire. Un joueur perd un Gammon lorsqu’il n’est pas parvenu à sortir le moindre pion avant que son adversaire ait sorti tous les siens. La perte la plus humiliante est la perte d’un backgammon. Une perte de backgammon équivaut au triple d’une perte ordinaire. On parle de perte de backgammon lorsque le gagnant a réussit à sortir tous ses pions alors que le perdant n’a d’une part pas pu sortir un seul pion et a encore au moins un pion sur la basse ou dans le jan intérieur de l’adversaire.

 

+ En savoir plus
SERVICE CLIENT 24/7
PAIEMENTS SÉCURISÉS
LIVRAISON GRATUITE
SATISFAIT OU REMBOURSÉ